Partager Référencement Google DJPRO France
Pourquoi faire appel à une discomobile ?
 
VOS ANIMATEURS
MISSIONS
POURQUOI ET QUAND RESERVER
NOTRE ROLE
LES GARANTIES / VIDEO D'INFORMATION
NOTRE MATERIEL SON
NOTRE MATERIEL LIGHT
LES ARNAQUES A EVITER
PARLER AU MICRO
CONSEIL ECLAIRAGE
CONSEIL ANIMATION MUSICALE
DISCOGRAPHIE ET ANIMATION
DUO ANADJOH
ORCHESTRE VARIETES ou MUSETTE
KARAOKE
CLOWN/MAGICIEN
BANDAS
VOUS PREPAREZ VOTRE MARIAGE
LOUER UNE SALLE
LES TRAITEURS ET RESTAURATEURS
LA DECORATION DE LA SALLE
W.PLANNER/PHOTO/CAMERA
LES JEUX
LA SACEM
CONDITIONS DE PRODUCTION
NOS TARIFS
CONTACT
MENTIONS LEGALES
Partenaires
 
MATERIEL SON
MATERIEL LIGHT
NOS PODIUMS
DUO ANADJOH
Fête du 14/07/2009 à SIMORRE
Fête de LAHAS 08/08/09
Mariage du 22.08.09 à MONTBERON (31)
Réveillon SADEILLAN 31/12/09
St BARBE à LOMBEZ 16/01/10
Karaoké SAUVETERRE 20/06/09 et 27/11/2010
Karaoké SAUVETERRE 27/11/2010
Ste BARBE à LOMBEZ 15/01/2011
Fête de SIMORRE 30/04/2012
 
Plus de 25 années d'expérience dans l'animation de mariage

CONSEIL ANIMATION MUSICALE

 

Préambule

 

L'animation ne s'improvise pas - savoir quel disque passer à quel moment - intervenir au micro à bon escient pour faire danser - mettre le feu à la salle - sont affaires d'expérience et de savoir-faire, c'est pourquoi nous vous déconseillons vivement de vouloir vous occuper de votre animation vous-même ou de la confier à une bonne volonté de votre assistance.

Lorsque vous faites appel à une disco mobile ou un DJ, laissez le s'occuper de la programmation musicale, lui seul est le plus à même de sentir ce qui va "passer" et à quel moment le diffuser, voici néanmoins les base d'une programmation généraliste.

La programmation musicale généraliste

 

Pour une soirée, 120 titres environ sont diffusés, il est nécessaire pour des questions de choix et de goûts du public d'en avoir environ 4 fois plus à sa disposition.

Sauf exception (Soirée sur un thème musical donné, soirée ou une seule et même tranche d'age est représentée...) voici quelques règles simples pour satisfaire tout le monde:

  • Nous diffusons environ :

     

    • 1/3 de danses traditionnelles (Valses, Tango, Passo, Rock, Slows...)

       

    • 1/3 de danses typiques (Begine, Zouk, Samba, Salsa, Raegge, Gipsy, Rai...)

       

    • 1/3 de danses actuelles (Disco, Funk, New Wave, Dance, techno...)

       

  • Nous alternons fréquemment les genres, on ne diffusera pas plus de 3 à 4 titres du même genre d'affilée.

     

  • Nous montons les séries aux BPM (Battements Par Minute) du plus lent au plus rapide.

     

  • Un même titre ne sera diffusé qu'une seule fois (sauf demande expresse du public)

     

  • Nous sommes à l'écoute des demandes mais restons ferme sur la programmation (Si une personne demande par exemple un Rock pendant une série disco où tout le monde danse, on la fait patienter, par contre si les danseurs commencent à s'asseoir et que plusieurs personnes demandent des slow, il devient urgent d'arrêter la série en cours et de satisfaire à la demande)

     

  • On n’épuisera pas tous les titres qui marchent (les tubes) en début de soirée - Il faut toujours garder en réserve quelque chose qui marche pour relancer un éventuel temps mort.

     

Si vous souhaitez que certains titres que vous affectionnez soient diffusés, faites en part à l'avance au DJ, cela lui permettra de les intégrer à sa programmation.

Si vous souhaitez que certains titres que le DJ ne possède pas soient diffusés, confiez-lui à l'avance (avant la soirée) les supports (CD ou K7) cela lui permettra de les pré-écouter et de les intégrer à sa programmation.

Un problème épineux : la chenille

 

Certains sont des adeptes, d'autres détestent.

Nous avons souvent entendu, lors de rencontres préparatoires "pas de chenille, c'est trop ringard, c'est beauf"

Nous avons aussi constaté que dans des soirées annoncées comme très "classe" le public pouvait démarrer ce type de danse de sa propre initiative, alors que dans certains mariages "a la bonne franquette" rien ni personne n'aurait fait démarrer la chenille.

L'expérience démontre que ce n'est ni l'organisateur, ni le DJ, qui peuvent statuer sur l'opportunité ou non de diffuser la chenille, c'est dans 99% des cas l'assistance elle-même qui démarre à un moment ou l'ambiance y est propice.

Il est donc conseillé de n'avoir aucun préjugé, de garder le disque prêt, mais surtout de ne faire aucun forcing.




Articles 1 à 1 sur 1


160903 visites